Fondation Aralis : « Un logement pour s’en sortir »

Gilles Desrumaux Fondation Aralis
Gilles Desrumaux

L’histoire de Brandon est un bel exemple d’insertion… Ce jeune homme de 26 ans a connu l’incertitude pendant 3 ans.

Brandon s’est retrouvé, tout juste majeur, sans-abri avec toutes les déconvenues inhérentes à cette précarité : difficultés à trouver un emploi, à fonder une famille ou à s’adonner à une passion (piano). Mais un jour, Brandon a intégré une résidence sociale de la Fondation Aralis…

Après trois ans de suivi social et d’accompagnement, il a pu trouver un logement dans le circuit traditionnel et donc quitter la résidence.

Mission remplie pour ARALIS : cette fondation propose un logement transitoire, pour répondre à diverses situations de précarité.

Une structure fondée il y a 70 ans… On parlait à l’époque de la Maison du Travailleur Nord-Africain car il s’agissait de loger une population émigrée venue en France pour travailler.

En 70 ans, le public concerné a changé et les structures d’accueil aussi. Aujourd’hui, on ne parle plus de foyers, mais de résidences sociales ou de pensions de famille.

Nous avons rencontré Gilles Desrumaux, le président de la Fondation Aralis.

Ecoutez

Pour en savoir plus sur la fondation Aralis, c’est ici

Ecoutez aussi : Des pensions de familles pour amorcer une réinsertion…

Gilles Desrumaux Fondation Aralis
Gilles Desrumaux
A propos Gérald Bouchon 2929 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*