Accueil » Environnement » Libèrons les libellules : Anciela veut préserver les zones humides

Libèrons les libellules : Anciela veut préserver les zones humides

Publié le 20 avril 2024 10:29

Par Gérald Bouchon

Si vous cherchez un moyen de lutter contre les moustiques, les zones humides sont peut-être la solution qu’il vous faut. Depuis le 10 avril et jusqu’au 10 juin, l’association Anciela a lancé son défi Libérons les Libellules pour promouvoir les zones humides auprès d’un maximum de Lyonnais. Mais pourquoi sont-elles si bénéfiques pour la faune et la flore ?

En grand danger, les zones humides sont l’une des causes que souhaite défendre l’association Anciela. Si bien que le défi Libérons les Libellules a été lancé.

Munis d’une paire de bottes et de sacs-poubelles, des enfants et les membres des associations Anciela et Odysseus 3.1 sont partis nettoyer les berges de la Saône et de l’Îlozoizo. Le temps d’une après-midi à Saint-Germain-au-Mont-d’Or

Les mares, un lieu important mais en danger

« Il faut préserver ces habitats. Nous ne pouvons pas ramasser toute la pollution présente. Mais au moins, on enlève le plus gros et ce qui est visible » se réjouit Anaïs Frouin, membre d’Anciela.

Ecoutez le podcast

Libérons les libellules
nettoyage des mares

Cette opération, pour préserver les zones humides s’inscrit dans le cadre du défi Libérons les Libellules. Un défi lancé le 10 avril dernier et jusqu’au 10 juin prochain. Car le but est d’inciter les Lyonnais et Lyonnaises à installer des zones humides chez eux. Et à prendre soin de celles déjà présentes. Ces habitats naturels abritent près de 40 % de la population de la faune et de la flore mondiale et sont primordiaux pour l’équilibre de l’écosystème sur la planète.

Les libellules, habitant important des zones humides

Mise en avant dans le nom du défi, la libellule joue un rôle primordial sur le territoire lyonnais. Car elle a une double vie : à l’état de larve dans l’eau et à l’état adulte dans l’air. Elle se place comme un animal important dans les zones humides. N’étant encore qu’un bébé, elle vit dans l’eau et se nourrit de larves de moustiques. Elles sont aussi utiles en étant adultes.

Libèrons les libellules
Lionel Rard

« Une fois qu’elles sont capables de voler, les libellules peuvent servir de nourriture aux oiseaux et ainsi elles sont régulées » explique Brigitte Fournier, membre de l’association Odysseus 3.1.

Ecoutez aussi : La Fête des Mariniers est de retour sur le quai Rambaud à Lyon

Libèrons les libellules
Gérald Bouchon

Gérald Bouchon

Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soutenez Lyon Demain

Lyon Demain est un média local, indépendant et sans publicité édité par l’association Lyon Demain Médias.

ESS : point de bascule de l’économie ?

ESS : point de bascule de l’économie ?

Les 2èmes journées métropolitaines de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) se sont tenues aux Subsistances ce mardi 14 mai. Plus de 300 participants étaient au rendez-vous.

Abonnez-vous à nos podcasts

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *