Vivre sur l’eau pour la protéger

vivre sur l'eau
la péniche Balthazar et ses panneaux photovoltaïques

La péniche Balthazar, amarrée face à l’Opéra, est équipée de 12 panneaux photovoltaïques qui lui permettent de produire une partie de son électricité.

Habiter en centre-ville oui, mais pas sans la nature. Vivre sur l’eau ! Voilà le choix de Geneviève Brichet, co-présidente du Collectif les Péniches de Lyon et propriétaire de Balthazar, un bateau de 38 mètres 50 de long.

Avec sa péniche amarrée en aval du pont Morand sur le Rhône depuis 40 ans, la septuagénaire au tempérament bien trempé est très proche de cet endroit mêlant nature et ville qu’elle adore.

Vivre sur l'eau
Geneviève Brichet

“Pour moi la protection de l’environnement ça va de soi,” explique-t-elle. Alors elle a fait installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de sa péniche en septembre dernier.

“Je me suis dit qu’il fallait que chacun, quand c’est possible, puisse être autonome en terme électrique”. Geneviève déplore alors qu’il n’y ait “aucune aide pour les particuliers qui souhaitent mettre du panneau photovoltaïque”.

19 000 euros d’investissement pour des panneaux photovoltaïques

Elle a dû investir 19 000 euros pour pouvoir réaliser les travaux. Aujourd’hui, elle consomme ce qu’elle produit en priorité et achète ce qui lui manque à EDF ou alors revend son surplus au fournisseur d’électricité.

“J’évite aux centrales nucléaires de tourner à plein régime,” souligne-t-elle, et c’est ce qui lui tient à cœur.

Engagée dans la préservation de l’environnement, Geneviève l’est depuis longtemps. Avec le Collectif les Péniches de Lyon, elle est signataire de la “Charte de l’habitat fluvial pour vivre sur l’eau”.

Tous les adhérents de l’association sont tenus de la respecter. Cette charte contient plusieurs engagements dont un tourné vers la sauvegarde du milieu.

Le Collectif Les Péniches de Lyon a mis en place une “Charte de l’habitat fluvial pour vivre sur l’eau”.

“L’eau nous accueille, elle est précieuse,” indique la Charte. Les signataires s’engagent donc à en prendre soin, mais aussi à faire attention de respecter et de protéger la faune et la flore autour des
bateaux.

C’est cet environnement agréable, rempli de poissons, d’oiseaux, ou encore de castors, qui fait dire à Geneviève que “lorsqu’on commence à habiter sur une péniche, on y reste”. C’est alors cette nature en ville qu’elle continue de protéger tous les jours…

Pour en savoir plus : Collectif Les Péniches de Lyon

Ecoutez aussi : L’Île Ô : l’eau, le théâtre et les enfants à Lyon

vivre sur l'eau
la péniche Balthazar et ses panneaux photovoltaïques
A propos Gérald Bouchon 3044 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*