SERFIM reprend SOCATER et sauve 77 emplois

La reprise de SOCATER par SERFIM est une bonne nouvelle pour les salariés de l’entreprise dijonnaise en liquidation judiciaire depuis le 28 mai dernier.

Elle permet de sauver 77 emplois et crée même 6 nouveaux postes administratifs.

Les nombreux chantiers en cours pour le compte de clients publics et privés, notamment Enedis, sont également préservés.

Fondée en 1978 par Guy PONGAN, implantée à Dijon, Saint-Vit (Doubs) et Viriat (Ain), opérant en Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes, SOCATER est spécialisée dans les réseaux de transport et de distribution d’énergie (électricité, gaz…) ainsi que dans les aménagements de la ville (éclairage public, sportif, signalisation).

Cette structure rejoint désormais la branche Énergie de SERFIM via son intégration à l’entreprise SERPOLLET Centre-Est implantée à Sens (Yonne).

Du coup, le siège de Serpollet Centre-Est sera déplacé au siège actuel de SOCATER, à Dijon.

SOCATER sera dirigée par Laurent BESSON, également directeur général de SERPOLLET Centre-Est. Bertrand PONGAN, ancien dirigeant de SOCATER, rejoint SERPOLLET Centre-Est en tant que directeur commercial.

L’objectif poursuivi par SERFIM Énergie est de développer une présence forte en Bourgogne-Franche-Comté sur ses métiers historiques en capitalisant sur les synergies commerciales et les compétences de chacune des entreprises de la branche.

Au 31 décembre 2018, la branche Énergie de SERFIM Groupe a réalisé un CA de 123 M€. Elle emploie 780 salariés.

Le groupe SERFIM dirigé par Guy Mathiolon poursuit ainsi sa croissance.

Be the first to comment on "SERFIM reprend SOCATER et sauve 77 emplois"

Laisser un commentaire