Masque obligatoire dans 5 nouvelles communes…

le préfet confirme le couvre-feu sur l'ensemble du département
Le Préfet Pascal Mailhos

Les indicateurs épidémiologiques du département du Rhône et de la métropole de Lyon continuent de se dégrader de manière inquiétante.

Vendredi, le taux d’incidence de la métropole de Lyon s’élevait à 678/100 000 habitants et atteignait 555/100 000 chez les personnes de plus de 65 ans.

Dans le département du Rhône, ces données s’élevaient à 657/100 000 habitants et à 570/100 000 chez les plus de 65 ans.

Face à ces chiffres qui continuent de se dégrader, et à l’augmentation rapide de l’occupation des lits d’hôpitaux du fait de la Covid-19, notamment en
réanimation, le Premier ministre a décidé d’élargir les mesures déjà en vigueur dans la métropole de Lyon à l’intégralité du département du Rhône.

Aussi, en complément des mesures préalablement adoptées, le préfet Pascal MAILHOS a pris plusieurs arrêtés.

Dans la métropole de Lyon et le département du Rhône, un couvre-feu est mis en place de 21h00 à 06h00, pour une durée minimale de 3 semaines.

Les sorties et déplacements seront interdits de 21h00 à 06h00 du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.

Les dérogations sont prévues, pour se rendre chez le médecin à l’hôpital, à la pharmacie de garde pour des raisons professionnelles (sortie du travail par exemple), pour des déplacements en avion ou train (le billet faisant foi), pour motif impérieux d’assistance aux personnes dépendantes, vulnérables, précaires, garde d’enfants.

Parmi les autres situations dérogatoires, le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant, les déplacements sur demande de l’autorité administrative.

Sortir son animal de compagnie dans un rayon d’un kilomètre fait partie aussi des exceptions.

Il n’y a pas d’arrêt des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des personnes disposant de dérogations. Enfin, le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50 % des effectifs.

Des attestations dérogatoires sont disponibles. Elles peuvent se faire en ligne ici

Les contrôles sont assurés par la police et la gendarmerie nationales. Les attestations sont valables une heure en dehors du motif professionnel, ce dernier devant être accompagné d’un justificatif de l’employeur.

Les établissements recevant du public suivant doivent fermer : les ERP de type P (salles de jeux, casinos), les ERP de type T (lieux d’expositions, foires et salons), les ERP de type L (salles des fêtes et salles polyvalentes) ainsi que les ERP de type CTS (tentes, chapiteaux et structures extérieures).

Les ERP de type plein air, comme les stades, parcs d’attractions, hippodromes ou parc zoologique, sont limités à un accueil du public dans la limite de 50 % de leur capacité, avec un plafond fixé à 1000 personnes.

L’ensemble des bars, cafés autres débits de boissons doivent fermer. Les restaurants peuvent quant à eux rester ouverts, à la condition stricte de la mise en place d’un protocole sanitaire renforcé qui comprend entre autres : 6 personnes au maximum par table, la mise en place d’un cahier de rappel (avec destruction des données après un délai de 14 jours), un espace libre d’au moins 1 mètre entre les chaises des tables différentes, le paiement obligatoire à table, la mise à disposition de gel hydro-alcoolique, idéalement sur chaque table, le port du masque obligatoire pour tous les personnels, y compris en cuisine, ainsi que pour les clients lorsqu’ils se déplacent et l’affichage de la capacité maximale d’accueil sur la devanture du restaurant et sur le site internet, de l’établissement.

Les contrôles ont été renforcés. Il a été donné pour consigne aux forces de l’ordre de faire preuve de fermeté à l’égard des gérants qui ne respectent pas ces mesures.

Tout manquement à ces règles constaté par les forces de l’ordre, fera l’objet de sanctions, notamment des fermetures administratives à l’encontre des établissements contrevenants.

La capacité d’accueil des centres commerciaux et des grands magasins est limitée. La jauge retenue est de 4 m² par client, hors personnel et hors zones technique.

Les interactions sociales devront par ailleurs être limitées au maximum :
pas de rassemblement à plus de 6 dans l’espace public, interdiction des rassemblements privés (mariage, soirée étudiante…), règle d’occupation d’un siège sur deux ou groupe de 6 dans les lieux où l’on est assis.

En ce qui concerne le port du masque obligatoire, 29 communes de plus de 10 000 habitants du département du Rhône et de la métropole de Lyon dépassent désormais les seuils de taux d’incidence de 100 cas pour 100 000 habitants, et de taux de positivité de 8 %.

Cinq nouvelles communes ont ainsi basculé dans ce groupe de communes sur le territoire desquelles le préfet impose le port du masque de 06h00 à 02h00 : il s’agit de Pierre-Bénite, Feyzin, Tarare, Genas et Oullins.

“L’ensemble de ces mesures ne doit pas faire oublier l’importance du respect de tous les autres gestes barrières au quotidien, notamment le lavage des mains et la distanciation physique dès qu’elle est possible. Il est donc, plus que jamais, nécessaire de limiter les comportements à risque pour ralentir la propagation de l’épidémie” conclut la préfecture.

Ecouter aussi : Villeurbanne signe une charte pour les personnes sans-abris

le préfet confirme le couvre-feu sur l'ensemble du département
Le Préfet Pascal Mailhos
A propos Gérald Bouchon 2116 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*