Lyon perd son Maître des Lumières

Disparition du directeur de la Fête des Lumières
Jean-François Zurawik

“Son imposante stature, son visage émacié, le regard perçant, presque froid, qui semble vous scruter au plus profond, vous sonder par-delà votre simple attitude, cherchant à savoir qui vous êtes vraiment”… Les propos sont de l’artiste lumière Damien Fontaine sur FaceBook, pour évoquer la mémoire de…Jean-François Zurawik.

On a appris cette nuit le décès du patron de la Fête des Lumières. Le corps sans vie de Jean-François Zurawik a été découvert à son domicile à Lyon. Il avait 67 ans.

Il était le coordinateur général historique de cet événement qui en 15 ans a fait de Lyon la capitale aussi de la Lumière.

L’édition 2019 avait été présentée comme sa dernière, l’homme avait dit vouloir prendre du recul tout en restant ambassadeur de la Fête des Lumières… c’était il y a un peu moins d’un an.

Ecoutez

Ecoutez

Pour Grégory Doucet, le maire de Lyon : « Jean-François Zurawik restera dans nos mémoires un homme, un collègue et un professionnel reconnu et apprécié de toutes et de tous, notamment pour son expertise dans le champ de la lumière. Lyon a transformé son approche événementielle et festive grâce au travail quotidien qu’il menait avec ses équipes de la Direction des Evènements et de l’Animation, et l’ensemble des collègues de la Ville. Aux côtés des agents, je m’associe à la peine de ses proches et amis. Nos pensées vont vers eux »

Pour Bruno Bernard, le président du Grand Lyon : « La disparition de Jean-François Zurawik est une bien triste nouvelle pour toutes celles et ceux qui ont vibré à chacune des éditions de la Fête des Lumières si chère aux Lyonnaises, aux Lyonnais et aux habitants du territoire. A l’heure où la situation sanitaire nous impose la distanciation physique et oblige la ville de Lyon à repenser cet événement populaire et festif, la disparition brutale de son chef d’orchestre, à l’âge de 67 ans, est un drame. Jean-François Zurawik et ses équipes avaient su amener la Fête des Lumières à un niveau tel que, partout dans le monde, l’expertise lyonnaise s’exportait. J’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. »

Pour en savoir plus sur l’histoire de la Fête des Lumières, c’est ici

Ecouter aussi : Hommage au comédien Jean Marc Avocat

Disparition du directeur de la Fête des Lumières
Jean-François Zurawik
A propos Gérald Bouchon 1635 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*