L’expérimentation à Lyon de la publicité sur les trottoirs est levée

Une expérimentation controversée…la publicité sur les trottoirs à Lyon avait fait l’objet d’une mesure d’expérimentation fin 2017 lancée par le gouvernement.
Dernière ville à tester ce procédé, Lyon n’ira pas plus loin…Un arrêté publié au Journal officiel annonce: « l’expérimentation de marquages sur les trottoirs à des fins publicitaires, telle que prévue par le décret du 22 décembre 2017, est suspendue à l’intérieur de l’agglomération de Lyon ».
Le collectif « Plein la vue » parle d’une décision de bon sens, positive pour tous les habitants de la Métropole de Lyon ». Il estime que la publicité pousse à la « sur-consommation » et à la « sur-exploitation des ressources planétaires ».
L’expérimentation, prévue initialement pour 18 mois, avait été lancée en décembre 2017 à Lyon, Bordeaux et Nantes.
Bordeaux et Nantes s’y étaient opposées. Lyon, qui avait déjà fait usage de marquages éphémères pour des
événements particuliers, avait lancé une concertation
Selon la métropole de Lyon, « l’entreprise qui propose ces publicités n’a respecté aucune des conditions, notamment en terme de demande d’autorisation à la ville ou d’emplacement, précisées dans le décret ».
La start-up lyonnaise Biodegr’AD, spécialisée dans ces marquages biodégradable, a assuré que les opérations qu’elle a menées pour ses clients, parmi lesquels figurent notamment des collectivités et des bailleurs de l’agglomération lyonnaise, ont répondu « au strict respect » des « obligations liées au décret et à l’expérimentation ».
Le marquage biodégradable est constitué parfois de craie…mais il est très souvent réalisé au karcher, avec un pochoir, rendant les surfaces nettoyées plus visibles.

Laisser un commentaire