Accueil » Santé » Le festival des métiers du prendre soin veut susciter des vocations

Le festival des métiers du prendre soin veut susciter des vocations

Publié le 13 avril 2024 10:29

Par Gérald Bouchon

A l’occasion du festival des métiers du prendre soin, ce secteur d’activité espère redorer son image. En difficultés depuis quelques années, les métiers de l’accompagnement et de l’aide à la personne ont du mal à recruter.

Pour lutter contre la pénurie de main d’oeuvre, les différents acteurs du secteur du prendre soin essayent d’innover. Antoine Piras est parti à leur rencontre pour en savoir plus sur ces métiers du prendre soin.

Ecoutez le podcast

Festival des Métiers du Prendre soin

Le secteur des métiers du prendre soin espère vite se soigner pour retrouver des couleurs

En difficulté, le secteur des métiers du prendre soin fait face à un désintérêt de la part des jeunes. Un problème qui fragilise un secteur déjà en manque de professionnels.

À l’occasion du festival des métiers du prendre soin organisé par la Métropole de Lyon, le secteur de l’accompagnement espère trouver un second souffle. Et attirer des nouvelles têtes dans ses rangs. Le secteur est en difficultés depuis quelques années et les entreprises sont toujours à la recherche de nouveaux salariés pour compléter leurs rangs de plus en plus amoindris.

Que ce soit aide-soignant, auxiliaire de vie ou assistant maternel, ces métiers sont réputés difficiles. Une réputation qui refroidirait les jeunes. Lesquels se tourneraient vers d’autres métiers plus faciles et mieux payés.

Des métiers qui attirent moins

« Les gens oublient que s’occuper des autres est un métier. Il suffirait de les découvrir pour se rendre compte que ce sont des métiers super enrichissants » explique Aurélien Genosy, formateur au centre de formation IFRA.

Un autre constat : l’inégalité des genres représentés dans les différentes professions. Il n’y a que 0,6 % des assistants maternels qui sont des hommes contre 99,4 % de femmes, selon une étude de la FEPEM datant de 2019.

Le cliché de la femme qui s’occupe des enfants est encore bien présent. Même si cela évolue selon Chloé Zeroual Dupuis, responsable développement et partenariat chez AZAP : « On a quand même un peu plus d’hommes qui s’inscrivent dans notre centre de formation. Dans une promotion, on en a deux ou trois pour une trentaine de places. Cela évolue petit à petit ».

Pour susciter de nouvelles vocations, les professionnels espèrent profiter du festival des métiers du prendre soin pour gommer les idées reçues.

Ecoutez aussi : Habitat & Humanisme : un centre de formation à l’hôtel Moderne

festival des métiers du prendre soin
Gérald Bouchon

Gérald Bouchon

Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soutenez Lyon Demain

Lyon Demain est un média local, indépendant et sans publicité édité par l’association Lyon Demain Médias.

ESS : point de bascule de l’économie ?

ESS : point de bascule de l’économie ?

Les 2èmes journées métropolitaines de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) se sont tenues aux Subsistances ce mardi 14 mai. Plus de 300 participants étaient au rendez-vous.

Abonnez-vous à nos podcasts

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *