Accueil » Mobilité » Former pour éviter les conflits piétons cyclistes

Former pour éviter les conflits piétons cyclistes

Publié le 9 avril 2023 10:53

Par Gérald Bouchon

Hervé est vélotafeur… entre Lyon et Colombieu-Saugnieu. Au quotidien, il parcourt sur son vélo quelques 56 km. Malgré des situations parfois tendues, il s’efforce toujours d’apaiser les esprits.

Paris contraint d’interdire les trottinettes en libre service… Plus près de nous, à Caluire, la guerre de tranchée ou plutôt de coulée pour faire obstacle à une Voie Lyonnaise qui passerait par la Voie Verte. Cette coulée verte, c’est l’ancienne emprise de la voie ferrée, aujourd’hui dévolue aux promeneurs et autre joggeurs. Les exemples se multiplient et montrent les conflits d’usages piétons cyclistes et autres modes doux qui peuvent s’instaurer.

Cyclistes – piétons : une cohabitation parfois compliquée

Hervé Tardy utilise le vélo au quotidien. C’est un vélotafeur… entre Lyon et Colombieu-Saugnieu, soit 56 km parcourus chaque jour

Hervé reconnait la difficulté pour circuler et dénonce parfois une certaine violence entre piétons et cyclistes.

Son message : mieux former les usagers pour apaiser. Ecoutez son témoignage en podcast…

Les conflits d’usages sont une problématique de plus en plus présente dans les zones urbaines. En effet, la cohabitation entre ces deux modes de transport peut s’avérer difficile, voire dangereuse, si des règles de sécurité ne sont pas respectées.

Les piétons ont l’habitude de se déplacer à pied sur les trottoirs et les passages piétons, tandis que les cyclistes ont besoin d’une piste cyclable ou de la chaussée pour circuler en toute sécurité. Cependant, dans certaines situations, les deux-roues empruntent des trottoirs, ce qui peut entraîner des conflits.

Des règles de sécurité à respecter pour un partage de la chaussée

Pour éviter ces conflits, il est important de rappeler les règles de sécurité à respecter. Les piétons doivent toujours circuler sur les trottoirs et les passages piétons, sans gêner les cyclistes. Quant aux deux-roues, ils doivent respecter les limitations de vitesse et utiliser les pistes cyclables ou la chaussée, sauf en cas d’obstacle ou de danger.

Il est également important que les infrastructures soient adaptées pour permettre une cohabitation pacifique. Les pistes cyclables doivent être bien signalées et entretenues. Les trottoirs suffisamment larges pour permettre aux piétons de circuler sans être gênés par les cyclistes.

Voies Lyonnaises : chacun son espace pour éviter les conflits piétons cyclistes

A Lyon, la Métropole construit 250 km de pistes cyclables XXL : c’est le réseau des Voies Lyonnaises.

carte Voies Lyonnaises

Enfin, la sensibilisation et l’éducation des usagers de la route sont des éléments clés pour réduire les conflits d’usages. Les campagnes de sensibilisation peuvent aider à rappeler les règles de sécurité et à encourager le respect mutuel entre les différents usagers de la route.

En somme, les conflits d’usages sont évitables en respectant les règles de sécurité, en adaptant les infrastructures et en sensibilisant les usagers de la route. Une cohabitation pacifique entre piétons et cyclistes contribue à rendre les zones urbaines plus agréables et plus sûres pour tous.

piétons cyclistes
Hervé Tardy
CONFLITS D’USAGES PIETONS CYCLISTES
Gérald Bouchon

Gérald Bouchon

Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soutenez Lyon Demain

Lyon Demain est un média local, indépendant et sans publicité édité par l’association Lyon Demain Médias.

Abonnez-vous à nos podcasts

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *