Arbres : de nouvelles espèces quai Sarrail

Les platanes du quai Sarrail remplacés - Lyon Demain
Quai Sarrail - Lyon Demain

19 arbres viennent d’être plantés quai Sarrail… La Métropole adapte ses plantations au réchauffement climatique.

Une trentaine de platanes atteints par la maladie du chancre coloré avaient dû être abattus à cet endroit, en bordure du Rhône, en raison de leur état sanitaire.

Leur remplacement a été longuement étudié par les services de la Métropole de Lyon, afin de déterminer les arbres les plus adaptés d’un point de vue pédologique, climatique et paysager. Les services de la Métropole ont opté pour la plantation de trois essences différentes.

Ces arbres devraient contribuer à la réduction des ilots de chaleur urbains, amenés à s’intensifier du fait du réchauffement climatique.

Les espèces ont été sélectionnées en raison de leur adaptation aux conditions pédologiques et hydriques des quais et des conséquences du dérèglement climatique.

“Ces 19 arbres plantés feront l’objet d’un suivi régulier afin de mesurer leur développement et ainsi anticiper les plantations futures” prévient la Métropole.

plantations d'arbres quai Sarrail - Lyon Demain

Il faut rappeler que la replantation de platanes est interdite sur les sites contaminés par le chancre coloré afin d’éviter toute recontamination. Le champignon responsable de cette maladie incurable peut rester actif dans le sol plus de 10 ans.

La création des quais hauts du Rhône à partir de la seconde moitié du XIXème siècle était d’abord destinée à protéger Lyon des risques d’inondations, mais également à installer de grandes promenades plantées pour l’agrément des habitants.

Le platane, très à la mode à cette époque, a été choisi et près de 2 000 platanes ont ainsi été plantés de manière continue sur les deux rives du Rhône de Caluire jusqu’au sud de la Presqu’île.

Beaucoup de ces arbres sont âgés de plus de 150 ans et sont en phase de déclin. D’autres atteints par le chancre ont dû être abbattus.

Une étude paysagère et patrimoniale a été lancée en 2019 et 2020 pour définir les orientations d’une stratégie de replantation progressive des platanes des quais du Rhône. La plantation du quai Sarrail fait office de pilote de cette stratégie.

Les platanes existants doivent être protégés et leur environnement amélioré pour permettre leur conservation le plus longtemps possible.

Les replantations devront permettre de recréer l’ambiance des promenades pour permettre de reconstituer la voûte ombragée.

Les replantations devront être diversifiées pour éviter les risques liés à la monoculture (risque de disparition d’une essence unique en cas de développement d’une maladie).

Cette diversité devra néanmoins permettre de créer une ambiance identitaire et homogène sur l’ensemble des quais.

Les essences choisies devront être à la fois adaptées au sol en place et à l’évolution des conditions climatiques attendues dans les prochaines décennies.

Trois essences d’arbres apparaissent comme les mieux adaptées et sont aujourd’hui testées sur le Quai Sarrail…

D’abord, le Chêne à feuilles de Châtaignier (Quercus castaneifolia) : un grand chêne originaire de Turquie et du Caucase et qui est particulièrement adapté aux sols calcaires, aux hivers frais et aux étés très chauds et secs.

plantations d'arbres quai Sarrail - Lyon Demain

Ensuite, le Micocoulier de Provence (Celtis australis) : un grand arbre à la couronne large qui se développe dans le midi et la vallée du Rhône.

Enfin, le Zelkova du Japon (Zelkova serrata) : un grand arbre, présent dans les collections d’arbres en France depuis 150 ans et qui supporte très bien les fortes chaleurs et les périodes de sécheresse.

Sept chênes, six micocouliers et six zelkovas ont été plantés sur le quai Sarrail.

Pour en savoir plus sur les arbres à Lyon, c’est ici

Ecoutez aussi : Indoor Poppies : boutures et plantes tropicales en ligne

Les platanes du quai Sarrail remplacés - Lyon Demain
A propos Gérald Bouchon 1925 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

1 Commentaire

  1. Bonjour,
    Je tiens à saluer ce choix adapté au réchauffement climatique, mais qui permet aussi une meilleure diversité de types d’arbres.
    Étant personnellement allergique au pollen de platanes, que je trouve être magnifiques mais en trop grand nombre (quasi hégémonie sur mon quartier Lyon 6), il convient en effet de diversifier, d’une part, et aussi de balayer et ramasser les pollens en cette période )ce qui n’est pas fait fréquemment).

1 Rétrolien / Ping

  1. Toute l'actualité de ce mardi 6 avril 2021 - Lyon Demain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*