3000 vélos supplémentaires dans les parkings LPA

3000 vélos LPA
espace vélos parking des Halles

Le réaménagement des parkings lyonnais va permettre de faire entrer davantage les mobilités douces dans ces infrastructures autrefois quasiment réservées aux voitures. A la clé : 3000 vélos de plus dans les parkings LPA…

Il n’est pas si loin le temps où l’on parlait de parcs à autos, pour éviter l’anglicisme « Parking ». D’ailleurs, la principale société exploitante à Lyon est la société d’économie mixte de la Ville de Lyon, dénommée Lyon Parc Auto. Mais LPA promet aujourd’hui d’accueillir quelques 3000 vélos supplémentaires.

Ces espaces vont changer de configuration. Les écologistes aux manettes depuis deux ans à Lyon ont décidé de s’adapter aux nouveaux usages et de créer 3000 places supplémentaires pour les vélos dans les parkings LPA.

Décision contre laquelle s’élève Pierre Oliver, le maire LR du 2ème arrondissement

Des vélos au parking : rien de bien nouveau. Des espaces réservés existent déjà dans de nombreux parkings lyonnais où des box, installés ces dernières années, permettent de sécuriser le stationnement.

Car l’enjeu est double. D’abord des places pour stationner des biclous toujours plus nombreux. La Métropole de Lyon entend tripler l’usage du vélo d’ici la fin du mandat.

Vélo radio

Tout savoir sur le vélo urbain avec

Vélo Radio

Ensuite, il s’agit de créer des espaces sécurisés pour limiter les risques de vols sur l’espace public. Le vol constitue le premier fléau pour les cyclistes. Un risque qui n’incite pas à acheter un vélo. Notamment un vélo électrique (VAE) qui coûte en moyenne 2500 euros.

Des parkings sécurisés pour limiter les vols et le vandalisme

Pour parvenir à cet objectif, 1 700 places de stationnement voiture vont être transformées. Pour y installer des vélos mais aussi… des voitures !

Car, non seulement les vélos vont entrer massivement dans les parkings lyonnais, mais aussi les voitures en autopartage. Plusieurs sociétés ont obtenu l’agrément de la Métropole pour exploiter un tel service : Citiz et Yea (services LPA), mais aussi des sociétés privées indépendantes telles que Léo&Go ou Zity.

Les véhicules en autopartage vont pouvoir occuper 300 places. La Métropole rappelle que « une voiture en autopartage remplace jusqu’à 9 voitures individuelles ». La collectivité voit là une solution de mobilité pour limiter les émissions carbone et de particules fines, tout en maintenant l’usage de la voiture en ville.

Davantage de places pour l’autopartage

500 autres places pour les voitures électriques dans une ville où les bornes de recharge sont encore trop peu nombreuses par rapport au nombre de voitures actuellement mises en circulation.

Enfin, 1050 places seront créées pour stationner les deux-roues motorisées (essence ou électriques).

Pour inciter au déplacement modes doux, les collectivités multiplient les incitations… En présentant par exemple, un billet pour l’Opéra de Lyon à l’accueil du parking, les Lyonnaises et Lyonnais pourront stationner un vélo 4h pour seulement 1€. Un coût dérisoire pour réduire à néant un risque de vol de son fidèle destrier…

Pour en savoir plus : LPA

Ecoutez aussi : Bart Vos « Le vélo crée une société plus ouverte »

3000 vélos LPA
espace vélos parking des Halles
A propos Gérald Bouchon 3044 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*