Accueil » Patrimoine » 1894 : l’histoire cachée du zoo humain à Lyon

1894 : l’histoire cachée du zoo humain à Lyon

Publié le 30 avril 2024 23:20

Par Gérald Bouchon

L’Exposition Universelle de 1894 à Lyon a été un succès économique. Mais l’événement, qui a attiré 3.8 millions de visiteurs, a aussi sa part sombre….

L’Exposition Universelle et Internationale de Lyon, qui a eu lieu du 29 avril au 1er novembre 1894 dans le parc de la Tête d’Or, a été un événement d’une ampleur exceptionnelle. Attirant 3.8 millions de visiteurs, elle a célébré les progrès industriels, scientifiques et artistiques de la fin du XIXe siècle.

Le site de l’exposition comprenait de nombreux pavillons. Dont ceux de la France, des colonies françaises et de nombreux pays étrangers. Les visiteurs pouvaient découvrir une multitude d’inventions et de produits innovants, assister à des spectacles et des démonstrations. Mais aussi admirer des objets d’art et d’artisanat venus du monde entier.

Le zoo humain : une attraction controversée

L’un des aspects les plus controversés de l’exposition était le « zoo humain« . Où on pouvait voir des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants issus des colonies françaises d’Afrique, d’Asie et d’Amérique. Exposés dans des villages reconstitués, ils étaient contraints de vivre sous le regard des visiteurs et de jouer un rôle stéréotypé de « sauvages« .

Cette exhibition humaine a suscité de vives critiques de la part de nombreux intellectuels et militants anticolonialistes, qui dénonçaient l’exploitation et l’humiliation infligées aux colonisés. Le zoo humain a également été critiqué pour sa représentation raciste et ethnocentrique des populations colonisées.

Encore aujourd’hui, des associations se mobilisent pour que cette part de l’Histoire ne soit pas invisibilisée. Pour Christope Amany du collectif Africa 50, les 8 millions de visiteurs annuels du Parc (promeneurs, sportifs, familles, petits et grands…) doivent être informés de l’existence de ce zoo humain, durant l’Exposition Universelle de 1894.

« On ne demande pas grand chose : une stèle, une plaque… Au même titre qu’il y a l’île Gandhi, l’Espace Martin Luther King, le Monument des Droits de l’Homme. L’histoire n’est pas forcément que glorieuse. Il y a des parts sombres. Les connaitre permet d’éviter que des marchands d’illusions viennent récupérer ce pan de l’Histoire pour opposer les Français les uns aux autres ».

Ecoutez l’interview

Un zoo humain à Lyon en 1894
zoo humain
Christophe Amany

Un héritage complexe

L’Exposition Universelle de Lyon de 1894 a laissé un héritage complexe. Elle a été un succès économique et a contribué à renforcer le prestige de la ville. Mais elle a également été le théâtre de moments sombres, comme l’assassinat du président Sadi Carnot par un anarchiste italien.

Le zoo humain, en particulier, est une illustration des dérives du colonialisme et de l’idéologie raciste de l’époque. Il nous invite à réfléchir aux relations complexes entre colonisateurs et colonisés. Et à la persistance des préjugés racistes dans nos sociétés…

Ecoutez aussi : Les Lyonnais redécouvrent la Galerie des Terreaux

expo coloniale
Gérald Bouchon

Gérald Bouchon

Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soutenez Lyon Demain

Lyon Demain est un média local, indépendant et sans publicité édité par l’association Lyon Demain Médias.

ESS : point de bascule de l’économie ?

ESS : point de bascule de l’économie ?

Les 2èmes journées métropolitaines de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) se sont tenues aux Subsistances ce mardi 14 mai. Plus de 300 participants étaient au rendez-vous.

Abonnez-vous à nos podcasts

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *