Usin Lyon Parilly : à Lyon, l’industrie n’est pas morte

atelier Symbio

Au XXème siècle, il y avait une usine : Sigma, puis Bosch avec quelques centaines d’ouvriers pour fabriquer des pompes à injection diesel. La ville a poussé et l’usine a du se résoudre à quitter le territoire. Lequel deviendra friche industrielle… Mais l’issue n’est pas celle qu’on croit.

On aurait pu y construire des immeubles ou y accueillir les Nuits Sonores… Mais c’est un tout autre avenir qui se dessine pour le tènement de 11 ha situé aux confins de Lyon et Vénissieux, tout près de la station de métro Parilly. Là où, autrefois, les ouvriers de la Sigma venaient pointer…

Le site restera à vocation industrielle, mais au service d’une industrie 4.0. Il fait partie des 49 sites retenus par l’Etat pour sa stratégie de relocalisation industrielle.

Déjà 9 locataires sur le site Usin Lyon Parilly

Déjà 9 locataires ont rejoint Usin Lyon Parilly. Comme par exemple Symbio qui trouve là une solution temporaire de production.

Autre exemple : BoostHeat qui fabrique une pompe à chaleur hybride, plus écologique. L’entreprise a installé ses chaines de production au moment où Bosch quittait le site en 2016

Un peu plus loin, Adele H produit…. un piano numérique pliable pour concertistes. De leur côté , Les Alchimistes récupère et transforme les biodéchets pour finalement produire un compost de qualité et le réutiliser pour fertiliser les sols en ville. Et, pour partie, sur le site-même d’USIN pour faciliter sa re-végétalisation.

Tous ces acteurs ont désormais une adresse, voire des équipements communs et même parfois une réflexion commune. A travers un lieu ressource : la Ruche Industrielle, qui permet l’organisation de conférences ou de masterclasses sur le thème de l’innovation…

La SERL a racheté les anciennes usines et va en construire de nouvelles

Depuis 2021, le site n’est plus la propriété de Bosch. C’est désormais la SERL, plus connue comme aménageur de nouveaux quartiers, qui a fait l’acquisition de ce site historique pour maintenir l’industrie en ville.

Nous avons rencontré Yves Molina directeur général délégué de la SERL et président d’USIN LYON PARILLY.

Usin Lyon Parilly
Yves Molina

Dans les prochaines années, les bâtiments industriels doubleront de superficie. Les bâtiments neufs seront couverts de panneaux photovoltaïques.

USIN doit aussi accueillir Demeter, acteur du capital investissement pour la transition écologique… celui-là même choisi pour gérer le fonds d’amorçage industriel à impact environnemental et social des Métropoles de Lyon et Saint-Etienne.

350 emplois ont déjà été créés à Vénissieux. A terme, le seuil des 1000 postes devraient être atteint…

Ecoutez

Pour en savoir plus sur Usin Lyon Parilly, c’est ici

Ecoutez aussi : Alegria Tech : « Exister sans savoir coder » Francis Lelong

  • maquette
  • Usin Lyon Parilly
  • site revégétalisé
  • Bosch
  • Usin Lyon Parilly
  • Symbio
  • atelier Symbio
  • La Ruche industrielle
  • La Ruche industrielle
  • La Ruche industrielle
  • La Ruche industrielle
atelier Symbio
A propos Gérald Bouchon 2673 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*