Le président chinois d’Interpol à Lyon a disparu

Meng Hongwei, le président chinois d’Interpol à Lyon, a disparu

Sa famille n’a plus de nouvelles de lui depuis fin septembre, ce qui correspond à son départ en Chine
 
Une chose est sûre: il n’a pas disparu à Lyon, ni même en France.

L’enquête a toutefois été ouverte à Lyon, car l’organisation internationale de coopération policière est basée près de la Cité Internationale.

Elu fin 2016 à la tête d’Interpol, en remplacement de la Française Mireille Ballestrazzi, Meng Hongwei, connaît bien la Chine

Avant Interpol, il fut vice-ministre de la Sécurité publique dans son pays et était une personnalité du Parti communiste chinois.

Sa nomination à la tête d’Interpol avait été critiquée par des organisations de défense des droits de l’Homme

Be the first to comment on "Le président chinois d’Interpol à Lyon a disparu"

Laisser un commentaire