Accueil » Solidarité » La Cantina : des cuisines collectives contre la précarité

La Cantina : des cuisines collectives contre la précarité

Publié le 3 février 2024 23:51

Par Gérald Bouchon

Contre la précarité alimentaire à Villeurbanne, un tiers-lieu nommé l’Archipel a vu le jour. C’est au 172b rue Anatole France, sur le parking de la salle Raphaël de Barros (l’ancienne Maison Verte), que l’on peut retrouver cet ilot.

Il est constitué d’un café associatif, de camions des Restos du Cœur et, depuis le 28 novembre 2022, de la Cantina. Ce lieu met à disposition cuisine et buanderie à des personnes hébergées à l’hôtel ou chez un tiers.

Notre journaliste Rachel Castan s’est rendue sur les lieux de ce projet, soutenu par la mairie de Villeurbanne, l’association Le Mas et les Restos du Cœur.

Ecoutez le podcast

La Cantina

C’était une volonté de la mairie de transformer le parking Raphael de Barros en une place de village. Ce lieu tend à devenir un poumon et un lieu à vivre pour les riverains et les habitants du quartier.

La Cantina : une solution pour les questions d’alimentation et de précarité

La Cantina vient alors compléter cette ambition. Pour Judith Le Mauff, coordinatrice du lieu : « On accueille toutes les familles qui sont hébergées temporairement à l’hôtel, en situation de droits incomplets et en attente de régularisation. Il y a une volonté politique forte au niveau de Villeurbanne sur les questions de l’alimentation et de la précarité. La Cantina répond à des besoins qui sont bien plus larges que l’offre que l’on peut proposer. Il pourrait donc y avoir aussi des Cantinas sur d’autres quartiers de la métropole ».

Ecoutez aussi : La Ferme de Lyon croit en son avenir en diversifiant son activité

La Cantina

La Cantina propose trois cuisines de 40m2 chacune, pouvant accueillir deux familles en simultané. Des produits secs tels que des pâtes, pois chiches sont à disposition des familles; Ce qui leur permet d’avoir une base pour qu’ensuite elles décident d’apporter ou non d’autres aliments.

La barrière de la langue levée grâce aux enfants

Judith Le Mauff ajoute « Une buanderie est également mise à leur disposition. On leur délivre une carte d’inscription valable un an, pour qu’ils aient accès au lieu. Ils peuvent profiter trois fois par semaine de la cuisine et une fois par semaine de la buanderie. La Cantina accueille 12 familles par jour ce qui est beaucoup mais pas beaucoup à la fois. Le besoin est plus fort que l’offre. De plus, les gens qui partagent une même cuisine ne parlent pas forcément la même langue ».

La Cantina

Les enfants permettent de communiquer avec les familles sur place car étant scolarisés ils parlent français. La Cantina compte 75 familles. Ce qui représente 250 personnes. Parmi elles, deux cousines Anita en classe de CE2 et Ambra en 6ème. Elles témoignent de leur expérience dans ce lieu. Au menu de ce midi pour les deux jeunes filles : des pâtes à la sauce.

« On vient trois fois par semaine car on habite dans un hôtel à Vaulx-en-Velin. Ici on aime les activités et les gens qui y travaillent que ce soit Laura, Judith ou Lili. Parfois lorsqu’il y a des nouvelles familles à l’hôtel, des Albanaises comme nous, alors on leur raconte comment ça se passe ».

Cet espace de vie regroupe de nombreuses nationalités et langues différentes. Grace à la Cantina, chaque famille peut profiter d’un bon repas chaud et cuisiné par leurs soins. Un vrai besoin lorsque certaines de ses familles n’ont qu’un simple micro-onde ou frigo à leur disposition dans leur hôtel.    

Ecoutez aussi : Les Petites Cantines de Villeurbanne : « Un moment de lâcher prise »

cuisines
Gérald Bouchon

Gérald Bouchon

Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soutenez Lyon Demain

Lyon Demain est un média local, indépendant et sans publicité édité par l’association Lyon Demain Médias.

Musée Mérieux : les progrès de la biologie depuis l’Antiquité

Musée Mérieux : les progrès de la biologie depuis l’Antiquité

En travaux depuis plus d’un an, le Musée des sciences biologiques docteur Mérieux a rouvert ses portes. Avec un tout nouveau parcours muséal. Il retrace l’évolution des sciences biologiques, de l’Antiquité à nos jours, tout en mettant à disposition du matériel...

Abonnez vous !

Tous les podcasts de Lyon Demain sont disponibles sur Soundcloud. Suivez-vous !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest