Garon et Yzeron placés en crise sécheresse

Garon et Yzeron
Le lit de l'Yzeron à Francheville

Compte tenu de la baisse continue des débits des cours d’eau, le préfet Pascal Mailhos, a décidé par arrêté du 28 juillet 2022 de placer les bassins versants Garon et Yzeron en crise sécheresse.

Cette décision vient renforcer les mesures prises par l’arrêté du 21 juillet 2022. Sur les bassins versants du Garon et de l’Yzeron, la ressource superficielle est prioritairement réservée à l’approvisionnement en eau potable, aux usages sanitaires et de sécurité.

Cela implique notamment un arrêt de l’arrosage des espaces verts et des terrains sportifs. Mais aussi un arrêt de remplissage des piscines privées, quelle que soit l’origine de l’eau.

L’irrigation agricole à partir des ressources superficielles et de leurs nappes d’accompagnement reste possible de façon limitée. Avec des pratiques économes en eau (micro-irrigation, goutte à goutte…) et sous conditions (réduction volumique ou horaire).

L’approvisionnement des activités industrielles, commerciales à partir d’eau superficielle doit être stoppé dans des conditions compatibles avec la sécurité du site et de l’outil de production.

Garon et Yzeron en crise sécheresse, Gier et Est lyonnais en situation d’alerte renforcée

Les eaux superficielles du bassin versant du Gier et de l’Est lyonnais sont placées en situation d’alerte renforcée. Une réduction de 50 % des prélèvements dans le milieu superficiel doit être mise en œuvre pour les usages professionnels, y compris agricoles.

Les usages domestiques sont fortement limités avec notamment un arrêt des arrosages des espaces verts par aspersion et l’arrêt des arrosages des plantes en pots.

L’axe Saône (eaux souterraines et eaux superficielles) placé en situation d’alerte renforcée

Le territoire de l’axe Saône (eaux souterraines et eaux superficielles) est placé en situation d’alerte renforcée. Ce qui interdit l’arrosage des pelouses et massifs fleuris et limite l’arrosage des terrains de sport.

Une réduction de 50 % des prélèvements pour les usages industriels. L’irrigation agricole est soumise à des contraintes horaires.

La situation des nappes d’eau souterraine, hors axe Saône, permet de les maintenir en situation de vigilance. Si bien que, dans ces dernières, seuls les prélèvements destinés aux activités professionnelles ne sont pas soumis à restriction.

Les agriculteurs irrigant avec de l’eau prélevée dans le Rhône ne sont pas soumis à restrictions. Ceux irrigant à partir de plans d’eau autorisés sont soumis aux prescriptions de l’acte autorisant le plan d’eau.

Des mesures complémentaires de restriction et d’interdiction des usages de l’eau

Si la situation actuelle ne s’améliore pas, des mesures complémentaires de restriction et d’interdiction des usages de l’eau pourront être prises.

L’intégralité de l’arrêté fixant les mesures de restriction sécheresse ainsi qu’une carte interactive sont disponibles sur le site des services de l’État dans le Rhône.

Ecoutez aussi : Yzeron : la rivière à sec et en travaux

Le lit de l’Yzeron à Francheville
A propos Gérald Bouchon 2753 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*