Une fresque à la mémoire du Chaâba à Villeurbanne

fresque du chaâba

Une fresque a été inaugurée : elle rappelle désormais l’histoire de ce bidonville en contrebas du Boulevard de Ceinture (l’actuel boulevard Laurent Bonnevay) à la Feyssine.

Le Chaâba a été à Villeurbanne le lieu de vie de 1950 à 1967 de 25 familles algériennes.

Toutes venues en France métropolitaine pour travailler et participer à la reconstruction du pays après la guerre.

Le bidonville a été démantelé en 1968, les dernières maisonnettes détruites au début des années 2000, quand le Parc de la Feyssine a été officiellement créé

Restait sur place le cognassier (l’arbre qui produit les coings) planté par le père d’Azouz Begag.

Chercheur au CNRS, ancien ministre du gouvernement Villepin, Begag a grandi dans ce bidonville, dont l’histoire est aujourd’hui connue à travers le monde entier, grâce à son roman, Le Gone du Chaâba.

Azouz Begag est fier que cette histoire soit enfin inscrite sur la pierre, à l’endroit même où il a grandi. Nous l’avons rencontré lors de l’inauguration de la fresque du Chaâba

Ecoutez

Pour en savoir plus sur le Gone du chaâba, c’est ici

Ecoutez aussi : Résidence Albert Jacquard : la nouvelle Duchère !

  • Cédric van Styvendael inauguration fresque du Chaâba
  • fresque du Chaâba
  • gone du chaâba
  • Azouz Begag à la Feyssine
  • le cognassier devant la fresque
  • fresque du Chaâba
  • Azouz Begag
  • fresque du chaâba
A propos Gérald Bouchon 2692 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*