Accueil » Aménagement » Fermeture rue Grenette « La catastrophe annoncée n’a pas eu lieu »

Fermeture rue Grenette « La catastrophe annoncée n’a pas eu lieu »

Publié le 20 juin 2024 18:02

Par Gérald Bouchon

De nombreuses associations et collectifs se mobilisent pour réclamer un plan d’apaisement de la Presqu’île lyonnaise plus ambitieux. Avec une réduction drastique de la place de la voiture, de Confluence à la Croix-Rousse. Et des équipements pour permettre aux enfants de se déplacer en toute autonomie…

Les opposants à la fermeture rue Grenette organise ce soir un mâchon sous la bannière des Défenseurs de Lyon. Favorables à une piétonnisation partielle, mais pas sans concertation, ni étude d’impact, certains commerçants et riverains réclament « une rencontre avec les élus ».

La Mairie et la Métropole de Lyon défendent le projet d’apaisement de la Presqu’île intitulé « Presqu’ile à Vivre« . Un projet qui est loin de faire l’unanimité… contre lui.

Pour preuve, le collectif « La rue est à nous Lyon« , regroupant plusieurs structures telles que Action Justice Climat à Lyon, Greenpeace, La Ville à Vélo, Respire, Notre Affaire à Tous, Les Droits du Piéton, France Nature Environnement, Les Shifters Lyon, ,.. autant de structures qui défendent le projet d’apaisement et, en particulier, la fermeture de la rue Grenette. Fermeture effective depuis déjà plusieurs semaines pour travaux. « La catastrophe annoncée n’a pas eu lieu » font remarquer les soutiens au projet.

apaisement centre de Lyon

Au terme de ces travaux, au printemps 2025, la rue Grenette sera réservée aux transports en commun, aux riverains, aux vélos et aux ayant-droits (secours, personnes à mobilité réduite;;;

Ecoutez aussi : Presqu’île de Lyon : interdite au transit en 2025

°Presqu’île à Vivre est un projet intéressant mais qui ne va pas jusqu’au bout ».

Nous avons rencontré Clément Drognat Landré, porte-parole du collectif « La Rue est à nous« .

Ecoutez le podcast

Presqu’île à Vivre : « un plan intéressant, mais pas suffisant »
Clément Drognat Landré
Clément Drognat Landré

 » Nous voulons aller plus loin dans la réduction de la place de la voiture dans la Métropole de Lyon. En particulier, à Lyon et Villeurbanne, qui sont particulièrement bien desservies en transports en commun. A terme, on voudrait une ZTL (Zone à Trafic Limité) étendue à toute la presqu’île. Du boulevard de la Croix-Rousse à Confluence. Mais aussi du côté de Jean Macé. On défend l’idée d’une magistrale piétonne entre Confluence et la Croix-Rousse ».

Ecoutez aussi : Presqu’île à vivre : 3/10, selon l’enquête de Pierre Oliver

Fermeture rue Grenette

Le collectif « La Rue est à nous » rappelle que Lyon aura le climat d’Alger dans quelques années. D’où l’urgence à agir pour végétaliser. On veut rappeler à la Ville et à la Métropole qu’elles ont été élues sur un programme ambitieux de réduction de la place de la voiture. Il y a une attente des habitant.e.s. Nous allons réclamer davantage de mesures pour les mobilités douces… »

Dimanche 23 juin, « La Rue est à nous » organise une Vélorution Enfants pour inciter les collectivités à agir pour permettre aux enfants de se déplacer en toute autonomie. « Agir de façon plus fine au-delà des seules voies lyonnaises ».

Gérald Bouchon

Gérald Bouchon

Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..
Mots clés :

Soutenez Lyon Demain

Lyon Demain est un média local, indépendant et sans publicité édité par l’association Lyon Demain Médias.

Abonnez-vous à nos podcasts

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *