Chaâba Project : retour sur l’immigration algérienne

Chaâba Project
Alaoua Idir et Wahid Chaïb

Inspiré du roman d’Azouz Begag « Le Gone du Chaâba », le ciné concert Chaâba Project nous replonge dans cette histoire de l’immigration algérienne. Des familles arrivées pour reconstruire la France d’après-guerre et devant, pourtant, se contenter de baraquements au bord du périphérique, à la Feyssine, durant plus de 20 ans. Un documentaire a été réalisé par Wahid Chaïb pour donner de la voix à celles et ceux qui ont connu la vie dans ce bidonville. Un documentaire, de la musique, des échanges…

Wahid Chaïb est la voix du groupe Zen Zila qui a connu son heure de gloire au début des années 2000. Aujourd’hui, il revient avec une formation plus intimiste : Velvet in the Bled. Pour notamment participer à un ciné-concert ce week-end au Pole Pixel de Villeurbanne : Le Chaâba Project.

Ce mot « Chaâba » résonne dans les oreilles des Villeurbannais et des Lyonnais. Il fait référence au roman d’Azouz Begag « Le Gone du Chaâba ».

Chaâba Project

Le Chaâba : ce bidonville au bord du Rhône, en contrebas du boulevard de Ceinture à Villeurbanne. Il abrita jusqu’à 25 familles des années 50 aux années 70. Un amas de baraques en bois. Les enfants se lavent avec l’eau du puits et font leurs devoirs à même la terre.

Mais chaque matin, ils enfilent leurs souliers pour se rendre à l’école avec les autres…

Azouz Begag raconte cette histoire qu’il a vécue. Le roman sera adapté au cinéma.

Un documentaire pour donner vie aux personnages du roman au travers de leurs témoignages

C’est à un autre exercice que se livre aujourd’hui Wahid Chaïb. Inspiré du roman d’Azouz Begag, le documentaire Chaâba, du bled au bidonville réalisé par Wahid Chaïb, donne vie aux personnages du roman au travers de témoignages.

Ils et elles reviennent sur cet épisode de l’immigration algérienne. Tout en interrogeant la société française d’aujourd’hui : que reste-t-il du Chaâba ?

Un échange avec le réalisateur pour faire suite à la projection. En début de soirée : un concert du Velvet in the bled, rencontre musicale entre Alaoua Idir, oudiste et guitariste de Dezoriental et Wahid Chaïb, la voix de Zen Zila.

Ecoutez le podcast

Pour en savoir plus : Pole Pixel

Ecoutez aussi : Zohra Chaib raconte la vie au bidonville du Chaâba

Chaâba Project
Alaoua Idir et Wahid Chaïb
Chaâba Project
A propos Gérald Bouchon 3044 Articles
Pionnier des radios libres, passionné de radio, journaliste et dirigeant de médias éco-responsables..

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*