A45: Elisabeth Borne enterre le serpent de mer

Elisabeth Borne confirme l’abandon du projet A45 entre Lyon et Saint-Étienne

La ministre des transports confirme cette info dans une interview au quotidien Le Progrès

Le gouvernement entend privilégier “des solutions alternatives routières et ferroviaires”. 

Le financement était bouclé et la mise 
en oeuvre n’attendait plus qu’une signature du gouvernement: pour autant le projet qui était destiné à 
améliorer le trafic routier très dense entre les deux villes est abandonné

Déjà, il n’avait pas été retenu dans le rapport Duron.

On ne peut pas ignorer le prélèvement de terres agricoles, l’impact environnemental, l’absence du grand contournement de Lyon sur lequel 
l’A45 doit déboucher”, déclare la ministre.

“Le Conseil d’orientation des infrastructures, qui est une instance 
indépendante et transpartisane, a recommandé  de travailler plutôt sur des solutions alternatives routières et ferroviaires à l’A45. C’est aussi la 
position du gouvernement”, ajoute-t-elle dans cet interview à paraître jeudi matin dans le Progrès.

Be the first to comment on "A45: Elisabeth Borne enterre le serpent de mer"

Laisser un commentaire