A45: Elisabeth Borne enterre le serpent de mer

Elisabeth Borne confirme l’abandon du projet A45 entre Lyon et Saint-Étienne

La ministre des transports confirme cette info dans une interview au quotidien Le Progrès

Le gouvernement entend privilégier « des solutions alternatives routières et ferroviaires ». 

Le financement était bouclé et la mise 
en oeuvre n’attendait plus qu’une signature du gouvernement: pour autant le projet qui était destiné à 
améliorer le trafic routier très dense entre les deux villes est abandonné

Déjà, il n’avait pas été retenu dans le rapport Duron.

« On ne peut pas ignorer le prélèvement de terres agricoles, l’impact environnemental, l’absence du grand contournement de Lyon sur lequel 
l’A45 doit déboucher », déclare la ministre.

« Le Conseil d’orientation des infrastructures, qui est une instance 
indépendante et transpartisane, a recommandé  de travailler plutôt sur des solutions alternatives routières et ferroviaires à l’A45. C’est aussi la 
position du gouvernement », ajoute-t-elle dans cet interview à paraître jeudi matin dans le Progrès.

Be the first to comment on "A45: Elisabeth Borne enterre le serpent de mer"

Laisser un commentaire