Charlotte Gainsbourg, Bonobo et Chilly Gonzales têtes d’affiches des Nuits Sonores

Le programme des Nuits Sonores 2019 a été en grande partie dévoilé.

Charlotte Gainsbourg, actrice, réalisatrice, chanteuse, est attendue pour la Nuit 4.

Son dernier album, Rest, est un chef-d’œuvre indie co-écrit en partie par Guy-Manuel de Homem-Christo (Daft Punk) et Paul McCartney. Son live aux usines Fagor Brandt, s’annonce époustouflant de maîtrise aussi bien visuelle que musicale.

Simon Green, plus connu sous son nom de scène Bonobo, est incontestablement l’une des plus grandes figures du trip-hop britannique du troisième millénaire.

Originaire de Brighton, l’un des plus excitant vivier de création en Angleterre, il entame sa carrière en 1999 et sort son premier album 
Animal Magic en 2000, sur le label local Tru Thoughts.

Une quasi-exception dans sa discographie puisque l’ensemble de ses productions futures seront l’apanage du mythique Ninja Tune, dont ses deux albums phares, Black Sands en 2010 et son dernier en date, peut-être le plus reconnu, Migration en 2017.

Pionnier du downtempo et amoureux du future jazz, Simon Green excelle dans la production électronique qu’il désire spirituelle, transcendante et inspirante.

Musicien patient et productif, adepte du sampling et des ambiances colorées, il sort entre 2000 et 2018 huit albums ainsi que dix-sept EPs, chacune de ses sorties réaffirmant sa popularité mondiale et 
l’engouement des auditeurs pour son style sensible et aérien, piochant autant dans le raga indien que dans les sonorités traditionnelles d’Amérique du sud et la musique noire américaine. 

Sa curation à Nuits sonores 2019 s’annonce déjà grandiose et éclectique, à la hauteur de son œuvre qui incarne mieux que toute autre l’âme du trip-hop européen, à la frontière de l’esprit jazz et des musiques électroniques

Signalons aussi le Concert spécial de Chilly Gonzales…Seul sur son créneau de réinventeur permanent de la pop music, abolissant les frontières entre les styles, armé de son piano et de son génie, le compositeur, producteur, interprète, pianiste, chanteur et rappeur Chilly Gonzales creuse son sillon depuis bientôt vingt ans.

Vingt ans d’une carrière imprévisible, de collaborations prestigieuses (aussi bien avec Daft Punk qu’avec Drake), d’albums acclamés par la critique et de redéfinitions de ce qu’est la pop music au XXIe siècle.

Son nouvel album (Solo Piano III, sorti en septembre 2018), le dernier né d’une trilogie instrumentale, est aussi intime et délicat que spontané.

Titulaire du record du monde du plus long concert (plus de 27 heures sur scène), Chilly Gonzales aime autant les défis que les territoires inconnus.

Capable de signer un album de rap magistral comme un album de reprises 
de Lana Del Rey ou Weezer, le Canadien d’origine, maintenant installé en Allemagne après des années à Paris, a aussi co-signé le scénario du film Ivory Tower, dans lequel il joue et qu’il a produit.

Sans oublier l’école de musique d’un nouveau genre, The Gonzervatory, que Chilly Gonzales a ouvert en 2018 où il a accueilli 7 musiciens pendant une semaine, entouré de professeurs comme Jarvis Cocker ou Peaches avant de 
présenter un concert final au Trianon.

Indéfinissable, Gonzales est avant tout une personnalité essentielle de la musique contemporaine : performer et entertainer inarrêtable, il ne se prend jamais au sérieux, mêle désinvolture et mégalomanie en un personnage de pianiste virtuose qui s’installe derrière ses touches noires et blanches en peignoir et pantoufles. 

Sa dernière venue à Nuits sonores, c’était en clôture de l’édition 2011 du festival, accompagné de 9 musiciens classiques. Lui, derrière son piano, présentait son projet The Unspeakable Chilly Gonzales.

Huit ans plus tard, le voilà de retour au festival : cette fois en ouverture, dans un écrin taillé sur mesure: l’Auditorium de Lyon.

Nuits Sonores 2019 se déroulera du 29 mai au 2 juin

Be the first to comment on "Charlotte Gainsbourg, Bonobo et Chilly Gonzales têtes d’affiches des Nuits Sonores"

Laisser un commentaire